La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



mercredi 7 décembre 2016

C’est un siècle de colère bruyante qu’il nous faut !

Catherine Meurisse, La Légèreté, 2016, édité chez Dargaud.

Comment vivre à nouveau, grâce aux amis et aux artistes morts et vivants.

L’histoire de Catherine Meurisse est connue : le 7 janvier 2015 elle est arrivée en retard à la réunion de rédaction de Charlie Hebdo – il s’en est fallu d’un bus. Réfugiée dans un immeuble voisin, elle entend les rafales. Et doit ensuite survivre.
L’album raconte l’année qui suit : les hommages, la préparation du numéro suivant au journal, la protection policière, les amis, le psy, aller voir la mer et finalement un mois à la Villa Médicis face à la beauté, à la recherche du syndrome de Stendhal. C’est un album très émouvant et sensible. Comme Meurisse, le lecteur passe du rire aux larmes, des blagues de Charlie à l’horreur avec retour à l’art. Cet « à quoi bon » de la beauté qui est pourtant si essentiel à nos vies – qui ne s’est pas réfugié dans un roman, dans la musique, dans un musée pour fuir une réalité difficile ? Elle réfléchit également au rôle du silence et de la parole, au cri ou au murmure, dans ces moments d’intense choc traumatique.
Elle se représente comme une petite silhouette enfouie dans un grand manteau et une longue frange, qui se laisse envahir par la couleur de Rotko. Comme elle, le lecteur est amené à s’interroger sur des détails de langage ou à remarquer un étrange petit fait et enfin à se laisser submerger par la beauté.
Des femmes écrivains. Sur le blog, deux autres titres de Catherine Meurisse : Le Pont des arts et Mes hommes de lettres.


Merci Estelle pour la lecture !

2 commentaires:

  1. Merci de nous le signaler, il était passé à travers les gouttes! aucun rapport avec le billet. Tu as changé ta présentation et c'est réussi. Je suis en train d'implémenter un ancien blog blogspot et j'ai un peu de mal avec la technique. Sais-tu comment on gère les pages différentes. Je voudrais en faire une voyage et une autre cinéma

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Miriam ! Pour le blog, je ne suis jamais satisfaite et j'essaie de l'améliorer sans tout chambouler. Je crois qu'il existe un gadget pour ajouter des pages (mais peut-être pas sur tous les modèles ?) et ensuite on peut le modifier dans l'outil de personnalisation.

      Supprimer

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").