La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



samedi 1 juillet 2017

Pain d’aubergines

Aimez-vous les aubergines ? Oui ? Mais au point d’en cuisiner 162 recettes ? Euh…
Récemment, à l’occasion d’une super soirée co-organisée par la librairie Pantagruel et le restaurant Le Baron perché (et ça, c'était de bon augure) se trouvaient réunies Odile Godard, auteur de livres sur la cuisine méditerranéenne, dont un sur la morue, et Nina Kehayan, auteur des Voyages de l’aubergine. Nina Kehayan est Marseillaise, agrégée de russe, coauteur de Rue du Prolétaire rouge et très sympathique. Elle raconte dans les Voyages de l’aubergine une histoire familiale et européenne, avec des juifs polonais et des arméniens exilés et la Méditerranée en partage. C’est une histoire de cuisine et de mémoire, de souvenirs et de famille. Et elle propose 162 recettes d'aubergine !


Bref, j’ai testé une recette.

Pain d’aubergines à la tomate (recette provençale)

2 aubergines
une gousse d’ail
½ oignon
de la crème fraîche
1 œuf (un œuf fermier, un gros costaud)
de l’huile d’olive
herbes de Provence
sel

Peler les aubergines et les couper en morceaux. Saupoudrer de sel et laisser-les dégorger une heure dans une passoire. Rincez soigneusement (si vous n’êtes pas très soigneuse, n’ajoutez pas de sel dans la suite de la recette).
Faire chauffer l’huile d’olive dans un genre de wok et y faire revenir les aubergines, l’oignon, l’ail et les herbes de Provence. Laisser mijoter une demi-heure. Lorsque les aubergines sont cuites, les écraser grossièrement.
Battre en omelette l’œuf et la crème, mélanger avec l’aubergine. Verser dans un moule beurré. Faire cuire au bain-marie à 180°C pendant une demi-heure. Laisser refroidir.
Se manger froid, tiède ou chaud (nous sommes dans la catégorie « plat pratique »).
Le conseil de l’auteur (que je n’ai pas suivi) est de servir avec une sauce tomate un peu relevée ou parfumée à la menthe.
 
Ce n'est pas très photogénique, mais c'est bon !
Ça change et c’est bien bon. Plus que 161 recettes à présent…

Nina Kehayan, Voyages de l’aubergine, paru aux éditions de l’Aube, 1e publication en 1988 et de nombreuses rééditions.


8 commentaires:

  1. plutôt sympa comme livre, je note la recette car j'adore les aubergines par exemples en tronçon avec un peu d'huile roulées dans la polenta crue et passées au four servies avec jus de citron et beurre fondu miammmm

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que tu viens de proposer la 163e recette ! Je ne maîtrise pas bien la polenta, mais je note l'idée.

      Supprimer
  2. Je note l'idée. Une recette bien simple mais qui doit être succulente ! Parfaite pour l'été. Je vais en faire un la semaine prochaine pour un petit brunch.
    Bonne semaine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là j'ai testé une recette de tarte aussi. Je sens que je vais me régaler cet été.

      Supprimer
  3. Que c'est tentant ! Et cela permet d'ajouter une recette pour cuisiner les aubergines et les courgettes : car au bout d'un moment, c'est difficile de varier. Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ce ne sont pas forcément des choses compliquées, mais cela donne des idées.

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Je suis partie pour en manger tout l'été à toutes les sauces.

      Supprimer

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").