La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



mercredi 22 novembre 2017

Sempé à New York

Sempé à New York, 2016, édité chez Denoël.

Le dessinateur Sempé collabore avec The New Yorker depuis des années. Il arrive régulièrement que ses dessins soient publiés en couverture du magazine. Sempé a donc effectué de nombreux séjours à New York, en hiver, en été. Un gros album rend compte de ce compagnonnage entre la ville et l’artiste. Un gros album que j’avais lu il y a de nombreuses années, mais que j’ai repris récemment suite à mon voyage. Dans un très long entretien, Sempé raconte le journal The New Yorker, la ville de New York, ce qui le fascine dans cette immense ville.

Le trait fin, délicat de Sempé. Le noir ou blanc ou l’aquarelle. Il serait lourdingue de commenter ces dessins, mais j’ai pris un grand plaisir à retrouver les gratte-ciel et les arbres immenses, les réservoirs d’eau et les escaliers de secours, la foule et les êtres humains tout petits.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires sont "modérés" en espérant ne plus avoir droit à compter les escaliers et les feux rouges (Blogspot enquiquine le monde). Si le compte Google ne marche pas, vous pouvez juste indiquer votre prénom (et croisez les doigts). Merci !