La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



mercredi 27 février 2019

Je ne suis pas frileux.

Frédéric et Julien Maffre, Stern. L’Ouest, le vrai, 2019, Dargaud.

Retrouvailles avec le croque-mort mélancolique. À Morrison, c’est l’heure du conseil municipal. Il faut voter les impôts pour financer l’école et les premiers services publics, encore bien minuscules. Serait-ce la fin de l’Ouest ? Un aventurier, Colorado Cobb, est là pour dédicacer ses mémoires. Les héros prennent-ils leur retraite ? (Mal)Heureusement débarque une bande lourdement armée à la recherche de Cobb et elle canarde sauvagement tout le monde.
Si l’on retrouve les ingrédients des deux premiers volumes (le héros taiseux, mais ironique et amoureux de littérature, les fusillades à la Sam Peckinpah…), j’y ai trouvé moins de grotesque et de loufoque, de cette touche de fantaisie qui faisait le charme du début de l’histoire. J’ai apprécié les détails qui font le charme de la vie en communauté. Comme dans toute petite ville, à Morrison il y a un bordel, un maire, un shérif, un poivrot, une maîtresse d’école, une fête de Noël et tous ces gens échangent petites piques et gestes de confiance.
Stern s’illustre en flanquant un bon coup de marmite à un dangereux tueur.
Des détails amusants, servis par un dessin soigné et précis. J’après particulièrement le fait de pouvoir relire chaque album en sachant que je vais y trouver de nouveaux détails. Il y a aussi de très belles harmonies chromatiques.



Les précédents épisodes :


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires sont "modérés" en espérant ne plus avoir droit à compter les escaliers et les feux rouges (Blogspot enquiquine le monde). Si le compte Google ne marche pas, vous pouvez juste indiquer votre prénom (et croisez les doigts). Merci !