La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



mardi 25 août 2020

Elle était un loup très autoritaire.

Kyo Maclear et Isabelle Arsenault, Virginia Wolf, parution originale 2012.

C’est une petite fille qui décide qu’elle est un loup, à la grande tristesse de sa sœur. Elle s’enfouit dans son lit et dit non, non, non à tout. Heureusement la sœur ne l’abandonne pas et elle tente quelque chose grâce à la peinture.
C’est l’histoire de la dépression qui est ici mis en dessin de si jolie façon. Sa solitude, sa façon de se retirer du monde, du bruit et des couleurs, et de ne plus avoir envie de rien. Bien sûr, la guérison est un peu idyllique, mais après tout… Et puis, il faut se soutenir et ne pas abandonner celle qui prétend vouloir rester toute seule.
C’est aussi un hommage. Cette Virginia qui veut être un loup, un Wolf, avec sa sœur qui pratique la peinture et qui décide de représenter un endroit qui n’existe sur aucune carte et que l’on appellera Bloomsberry. Virginia Woolf a beaucoup souffert de la dépression et des idées noires, ce qui a laissé sa sœur Vanessa désemparée face à tant de détresse. C’est une histoire entre deux sœurs.
Il est question du moment où la maladie envoie tout valser et plonge le monde sans dessus dessous. 
Les dessins sont légers. Un crayonné rapide, des couleurs aquarellées, et l’ombre noire du loup.

L’album a été traduit en français par Fanny Britt et est édité par La Pastèque. Je l’ai lu en anglais parce que je me suis plantée dans ma commande – mais c’est très facile à lire en anglais !
Album repéré sur un blog, je ne sais plus lequel (Lili ?).


4 commentaires:

  1. les illustrations sont magnifiques

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'aime beaucoup les dessins et les contrastes de couleur. Et c'est très doux.

      Supprimer
  2. J'ai chroniqué ce livre fin décembre ou début janvier en effet (je l'ai reçu en cadeau de Noël) alors il est possible que tu l'aies repéré chez moi. Si c'est le cas, j'en suis ravie (bis). Je l'ai totalement adoré !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah je ne suis pas remontée assez loin dans le temps et je n'ai pas trouvé le billet. Merci pour la découverte !

      Supprimer

Les commentaires sont "modérés" en espérant ne plus avoir droit à compter les escaliers et les feux rouges (Blogspot enquiquine le monde). Si le compte Google ne marche pas, vous pouvez juste indiquer votre prénom (et croisez les doigts). Merci !