La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



dimanche 26 février 2012

Les humeurs du samedi-manche. 2



Les humeurs ne sont pas sans rapport avec la blogosphère littéraire cette semaine. Le week-end dernier s’est passé chez de très bons amis en Haute-Provence, dans des paysages magnifiques et en revenant, je me suis plongée dans le très beau Colline de Jean Giono, je vous en parle la semaine prochaine.



On m’a prêté plusieurs livres : La Nuit, la neige de Claude Pujade-Renaud (j’ai déjà parlé du Désert de la grâce et de Celles qui savaient), à venir sur ce blog. Et deux romans de Níkos Kazantzákis, Zorba le grec  et Le Christ recrucifié… mes amis me connaissent bien. Pour rappel une page est dédiée au Pari hellène pour trouver des idées de lecture.

Et puis, en revenant, en traînant sur la blogosphère, j’ai vu que Syl. avait donné la recette du Fiadone, un gâteau corse qui avait l’air bon et facile…
Je retranscris la recette :
Il faut :
2 brousses
250 g de sucre
4 oeufs
3 citrons non traités
Dans un saladier, écrasez les brousses à la fourchette, ajoutez le sucre, les oeufs et les zestes râpés des citrons et mélangez.
(variantes sur internet : on peut séparer les blancs des jaunes et battre les blancs en neige ; on peut ajouter un peu d'eau de vie). Beurrez un moule (ou frottez le bord d'huile d'olive), mettez dans un four chaud (30-40 mn). Personnellement mon four était à 180° mais je pense que la prochaine fois je le mettrai plus chaud pour avoir un résultat doré à point et non point pâlichon :


Ne le consommez pas immédiatement. Laissez-le quelques heures au frigo pour que le parfum du citron imbibe bien tout le gâteau et c'est délicieux... Recette approuvée par deux amies, Moustachu et moi-même.

Enfin, pour faire suite au billet de dimanche dernier, voici ce que sont devenues les noisettes d'Asphodèle :



92 grammes après la « pioche » de Moustachu.

Je pars deux jours à Paris, ne soyez pas sages, retour mercredi ou jeudi avec un nouveau billet !

5 commentaires:

  1. je vais faire ce fiadone. MERCI NATHALIE.

    RépondreSupprimer
  2. différent de celui de Catherine !
    faut-il tester les deux pour savoir quel est le meilleur ?

    RépondreSupprimer
  3. Il faut tester tous les gâteaux je crois, dans le doute.

    RépondreSupprimer
  4. Il a fallu que je fasse tes "archives" pour voir ce que donnaient les noisettes une fois épluchées...lol...quand on en a un panier plein sous la main à l'année (enfin, là il s'est bien vidé cette année^^), on pioche sans vergogne et sans peser surtout... Ton fiadone était bien levé mais effectivement, très anémié :) Le principal est qu'il fut bon...
    J'ai lu tous tes billets et surtout je suis ton Kalevala depuis cet été, si je pouvais me glisser dans ton sac à dos, crois-moi...^^ Biises (je retente les hiéroglyphes !)

    RépondreSupprimer
  5. Ah le retour de tes commentaires ! ça fait plaisir ! Je les ai pesées pour toi ces noisettes. Elles ne sont pas encore cuisinées mais dans quelques jours...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").