La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



mardi 26 août 2014

Comment cela est-il fait ? C’est plane et pourtant on sent des reliefs.


Nicolas de Crécy, Période glaciaire, 2005.

Une bande d’explorateurs s’avance sur la glace, à la recherche des traces d’une civilisation disparue – la nôtre. La troupe comprend notamment Hulk, un chien croisé de cochon qui parle comme un humain. Un séisme, et Hulk bascule dans le Louvre, enfoui sous la neige. Quel est le rôle de ce palais où sont conservées des images ? Personne n’y comprend rien.


 Cette bande dessinée se moque tout d’abord gentiment du travail des archéologues qui tente des interprétations élaborées à partir d’un bout de rien (ce grand bâtiment marqué « Rungis » est sans doute un temple, non ?)*. Elle rend également hommage aux œuvres du Louvre et à la capacité humaine de faire de grands efforts pour sauver ces chefs d’œuvre de l’humanité. Les explorateurs ne connaissent pas réellement la peinture figurative et ne comprennent pas comment un objet plat peut donner l’illusion de la profondeur, de la vie, de la chair… Pour eux, c’est un mystère.

Le côté « roman d’aventure et d’exploration » m’a plu bien sûr. J’avoue cependant être légèrement restée sur ma faim, je trouve que Crécy effleure son sujet, avec beaucoup de poésie, certes, mais voilà…

* Pour reprendre les mots d’une amie archéologue, « quand on ne sait pas ce que c’est, c’est rituel ».

Destination PAL. Le point sur LA LISTE. L'avis de Miss Bouquinaix.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").