La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



dimanche 27 janvier 2019

Arts d'Afrique, d'Océanie et d'Amérique

Quelques mots aujourd’hui sur un musée particulier de la ville de Marseille, celui des arts africains, océaniens et amérindiens.
Où est-il ? En plein cœur du quartier du Panier se dresse la Vieille Charité. Ce bâtiment absolument magnifique a été construit au XVIIe et au XVIIIe siècles pour accueillir/enfermer les pauvres et les mendiants. Un rectangle de galeries sur trois niveaux et une chapelle à la coupole elliptique (trop trop beau). Chers touristes, vous pouvez visiter et surtout admirer le bâtiment librement (aux horaires d’ouverture), donc n’hésitez pas à franchir les grilles. La Vieille Charité abrite à présent diverses institutions (EHESS, CNRS, Centre international de poésie, musée d’archéologie), mais aussi ce musée des arts africains, océaniens et amérindiens, dont j’ai choisi de vous parler aujourd’hui.
Les collections y sont diverses et certains objets sont proprement effrayants (à vrai dire j’ai hésité à poster ici des photos).

Objets provenant d’Afrique, plusieurs d’entre eux ayant été offerts par la Chambre de commerce et d’industrie de Marseille. Il va de soi que de nombreuses œuvres sont arrivées à Marseille pendant la période coloniale.
À gauche : masque provenant du Gabon (peuple Pounou). La couleur blanche est celle des morts. Ce masque constitue un portrait idéalisé d'ancêtre.
À droite : masque du peuple Marka (Burkina Faso). Feuilles de laiton plaquées sur une âme en bois. Masque porté lors des cérémonies d'initiation.

Cuillère en bois de Madagascar (XIXe siècle) avec un crocodile dévorant un buffle.

Objets océaniens, dont la collection du docteur Gastaut, un grand neurologue qui a légué sa collection aux musées de Marseille et que certains ont pu découvrir grâce au polar de Xavier-Marie Bonnot, Le Pays oublié du temps.
Deux crânes d'ancêtre surmodelés provenant de Papouasie Nouvelle-Guinée. Chaque ancêtre a ses propres signes distinctifs.

Tête de mannequin funéraire et mannequin funéraire entier provenant du Vanuatu. Tous les attributs (peinture, dents, plumes...) sont aussi des signes identitaires qui renseignent sur le statut de l'individu quand il était en vie.

Masques de danse du Vanuatu (1e moitié du XXe siècle). Armature de bambous, revêtue d'une pellicule de toiles d'araignées. Il y a par dessus un revêtement à base de bouillie de lianes, mélangées au lait de coco et à l'eau de mer, qui constitue une pâte dure qui peut être modelée ou sculptée. L'enduit est peint. Les masques servaient lors de danses et de cérémonies.

Un très joli hei tiki sculpté par les Maori dans un fragment de crâne humain et provenant de Nouvelle-Zélande. Ornements et spirales.

Et côté Amérique centrale, il y a d'abord des dizaines de masques mexicains. 
Et tout un couloir avec des centaines d'objets de l'art populaire mexicain. C'est assez fascinant pour qui s'intéresse à cette culture très riche et pleine d'influences diverses.

Crâne à mosaïque de la civilisation Mixtèque (Mexique, 700-900 ap.JC.).

Il y a aussi des têtes réduites (c’est absolument terrifiant) (oui, comme dans Tintin). Ici une tête réduite humaine, il y en a plusieurs ainsi qu'une tête réduite de singe. Elle a été fabriquée par le peuple Shuar (appelé aussi Jivaros) vivant dans la forêt amazonienne. Ces têtes sont celles d'ennemis et équivalent à des trophées.

Guyane française (peuple Wayampi). Couronne de plume, utilisée lors de danse.

Ne nions pas que certains panneaux sont un poil ringards. Toutefois, les objets sont magnifiques, étranges et incompréhensibles. Ils nous parlent d'autres univers, lointains et/ou disparus. Les salles, dans l'obscurité, laissent toute la place à leur mystère et à leur beauté.

Si vous ne pouvez vous rendre tout de suite à Marseille, la page Wiki du musée est très bien faite.

Circuit de balades en Bouches-du-Rhône :  les grottes habitées de Lamanon ; le château d'If ; les îles du Frioul ; la Maison diamantée.

2 commentaires:

  1. Terrifiant ! Dans notre petite ville nous avons aussi une tête réduite dans le cabinet des curiosités.
    Bon dimanche !
    Syl.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça fait peur ! J'ai même hésité à poster les photos, pour dire.

      Supprimer

Les commentaires sont "modérés" en espérant ne plus avoir droit à compter les escaliers et les feux rouges (Blogspot enquiquine le monde). Si le compte Google ne marche pas, vous pouvez juste indiquer votre prénom (et croisez les doigts). Merci !