La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



jeudi 26 novembre 2020

On mélange un peu de tout et on se retrouve avec un beau foutoir.

 Frédéric et Julien Maffre, Stern. Tout n’est qu’illusion, 2020, Dargaud.

Un croque-mort mélancolique et dégingandé arrive dans une ville de folie, à savoir La Nouvelle Orléans. Il commence son nouveau travail, mais rapidement le voici embauché par une jeune femme bizarre, attirée par la mort, mais aussi très attirante. Surviennent ensuite le père de la jeune femme, un illusionniste, une empoisonneuse, des malfrats – franchement tous ces immigrés italiens qui débarquent, ça fait désordre.

Il s’agit certes du quatrième album des aventures de Stern, mais en réalité c’est une histoire autonome qui peut se lire toute seule. Les personnages des albums précédents se contentent d’apparaître comme des fantômes ou des personnages de feuilletons, des échos lointains.

Sous les dehors d’un personnage austère, l’album se lance dans la grande farce mortuaire telle que pratiquée au XIXesiècle : corps momifié, goût pour Dracula et les mises en scène morbides, héroïnes évanouies, roman gothique. On est aussi dans le grand guignol, ce qui est la petite touche propre à cette série, avec des bagarres toujours inattendues.

J’ai quand même préféré les albums précédents, qui étaient beaucoup plus loufoques et allaient plus loin dans le n’importe quoi, tout en faisant plus de place à la littérature française.

Par ailleurs, il y a des clins d’œil très amusants (vous avez vu la chambre de Van Gogh ?). C’est un moment agréable de lecture. Les dessins sont très réussis, surtout ceux représentant la ville de La Nouvelle Orléans et l’immense cimetière. Il y a une jolie atmosphère bleutée dans certaines planches.

 


L’avis d’Eimelle.


Les épisodes précédents :

Stern. Le croque-mort, le clochard et l'assassin 
Stern. La cité des sauvages
Stern. L'Ouest, le vrai

 

6 commentaires:

  1. Réponses
    1. Les plus grands connaissent leur faiblesse, hein.

      Supprimer
  2. la Bd j'y ai un peu renoncé depuis que je ne peux plus aller facilement à la bibliothèque hélas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi auparavant je prenais des BD à la bibli mais elle a fermé. Depuis que je suis obligée de les acheter, j'essaie de me concentrer sur ce qui me plaît le plus, mais il y a quand même des loupés quelquefois.

      Supprimer
  3. Je ne connais pas mais j'aime bien les dessins.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas une série très connue et il doit y avoir un volume tous les 2 ans. Oui les dessins sont élégants et doux, ils contribuent à l'atmosphère du récit.

      Supprimer

Les commentaires sont "modérés" en espérant ne plus avoir droit à compter les escaliers et les feux rouges (Blogspot enquiquine le monde). Si le compte Google ne marche pas, vous pouvez juste indiquer votre prénom (et croisez les doigts). Merci !