La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



samedi 25 juin 2022

Balade au British Museum

  

Et si on allait se promener au British Museum ? Un classique indépassable.

Allez, hop.

Image Wikipedia.

Le British a ouvert ses portes en 1759, ce qui en fait un des premiers musées ouverts au public. Il occupait alors déjà ce pâté de maison, à Bloomsbury. La majeure partie des collections a été constituée au XIXe siècle et reflète très bien l’histoire de l’empire britannique : dons et legs de collectionneurs privés, expéditions archéologiques du XIXe siècle, récupération des collections de l’expédition d’Égypte après l’échec de Napoléon, trucs ramenés de toutes les parties du monde dans des conditions plus ou moins acceptables... Les collections d’histoire naturelle et la bibliothèque qui faisaient initialement partie du musée sont dorénavant séparées.

Les collections couvrent l’Égypte antique, l’antiquité gréco-romaine, le Moyen-Orient ancien, l’Asie, l’Afrique, l’Asie, les cultures autochtones du continent américain, l’Europe ancienne, la Préhistoire, etc. etc. etc. Il y a aussi des gravures et des dessins. C’est sans fin.

Cette année, j’y suis allée pour visiter une exposition sur Stonehenge (j'ai visité le site en 2019). J’en ai profité pour accomplir un petit tour dans les collections permanentes. Panorama non exhaustif.


J'ai privilégié les Saxons. Avec un long arrêt sur un absolu chef d'oeuvre: le jeu d'échecs de Lewis. Les figurines sont taillées en ivoire de morse, elles datent du 12e siècle et elles ont été découvertes en 1831 dans l'île de Lewis en Écosse. Elles auraient été fabriquées en Norvège. Les figures sont réparties entre le British et le musée d'Édimbourg.


Ce... truc... cette pierre pardon a été sculptée en Irlande ou au Pays de Galles 3000 ans av. J.-C. selon une multitude de motifs géométriques complexes et réguliers. Elle était montrée dans l'exposition. Je suis émerveillée devant la perfection du dessin.


Le British héberge le résultat des fouilles d'un tumulus datant du VIIe siècle av. J.-C. et situé au Suffolk. C'est le trésor de Sutton Hoo. Et il y a ce magnifique casque (à gauche les vestiges, à droite la proposition de reconstitution). Le corps du prince a été déposé dans un bateau avec tous les objets nécessaires à sa mort avant d'être enseveli sous un tumulus. Le casque est en fer et décoré de plaques de bronze.


Le coffret d'Auzon ou de Franks est en os de baleine ! Il a été fabriqué en Angleterre au VIIe siècle. Il porte des inscriptions runiques et latines. Les scènes sculptées illustrent aussi bien les mythes chrétiens (l'Adoration des mages) que romains (la louve nourricière) et germaniques. Il y a même un épisode historique (la prise de Jérusalem par Vespasien). C'est un objet fascinant, qui a tout pour être un bon sujet de roman !


Sans transition, je passe aux salles de l'Antiquité gréco romaines (j'ai photographié plein de vases).
 Et là... autre clou... les fameux marbres du Parthénon. Ne comptez pas sur moi pour vous faire un cours sur l'architecture religieuse grecque ou sur Lord Elgin ou sur le sujet diplomatico-patrimonial de la restitution (mais il y a Wikipedia). Après avoir arpenté le musée toute la journée, toute mon énergie se contentera de "oh c'est trop beau".

D'abord de superbes éphèbes à poil en pleine cavalcade (ils sont trop beaux, non ?). Il s'agit de la frise des Panathénées (fête et procession en l'honneur d'Athéna). Une belle énergie se dégage de toutes ces pattes et de ces têtes dressées. Les chevaux se ressemblent, sont presque parallèles, mais ne le sont pas exactement. Ils nous emportent.

Les fameuses sculptures du fronton ouest avec leurs plissés mouillés si extraordinaires, alliant le dynamisme et la sensualité. Des figures monumentales et élégantes. La beauté de la sculpture classique grecque.

Voilà, c'était ma balade au British dans cette série de billets londoniens. Allez-y, c'est gratuit. Méfiez-vous de la boutique, elle propose plein de choses fabuleuses ! La semaine dernière, nous étions à Kew. La semaine prochaine, nous passerons sur l'autre rive de la Tamise.



14 commentaires:

  1. Je garde un souvenir épaté de ma visite au BM. Les frises, biens sûr.
    mes billets (et les photos sont floues!) https://enlisantenvoyageant.blogspot.com/search/label/voyage%20%C3%A0%20Londres

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais oui ! Bon il y a aussi les reliefs assyriens qui sont remarquables. Une prochaine fois...

      Supprimer
  2. Même si ma visite remonte à pas mal d'année je garde un souvenir impérissable de ce musée bon les anglais sont comme nous ils ont beaucoup pillé mais aujourd'hui tout est à portée de nous et gratuitement encore !! tu sais que je te suis dans tous tes voyages je suis derrière toi, juste là ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me doute que tu arpentes les allées du musée avec beaucoup d'enthousiasme !

      Supprimer
  3. Grand souvenir, j'espère vraiment y retourner, notre visite a été trop rapide ( pierre de Rosette, marbres du Parthénon, et toute la partie assyrienne qui nous a impressionnés ). Je confirme pour la boutique, heureusement que nous avons manqué de temps...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai offert à plusieurs reprises des chaussettes pierre de Rosette, j'avoue. Au moins c'est utile !

      Supprimer
  4. oui! J'y retournerai volontiers!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hop, monte dans le train, c'est comme si c'était fait.

      Supprimer
  5. Je n'y ai jamais mis les pieds et je le regrette. Ca fourmille de merveilles, comme le Louvre. J'adorerais voir le jeu de Lewis et la pierre de Rosette !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet , je pense que ça te plairait beaucoup !

      Supprimer
  6. C'est juste toi ou c'est courant, en français, de l'appeler "le British"? C'est la première fois que je vois ça. Je suis moi aussi une grande fan, en tout cas.
    Autre sujet: est-ce que le 1 (au lieu du 6) octobre, te va pour Tokarczuk? Ca serait mieux pour Marilyne.

    RépondreSupprimer
  7. Je ne pense pas être la seule, du moins parmi les familiers des musées dont je fais partie.
    Pas de problème pour le mois d’octobre (en revanche où est le 13e mois pour pouvoir lire plus ? C’est la cata là).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Apparemment il y a des gens pour qui juillet-août compte pour 3 mois de lecture - tu pourrais essayer ça?
      Rdv au 1 octobre pour Tokarczuk alors!

      Supprimer
    2. Pour moi, c’est 5 semaines à Marseille en travaillant avec des lectures papier et 3 semaines de vacances avec la liseuse et lecture de classiques. Il y a quelques jours début septembre, mais ils sont si courts !

      Supprimer

Les commentaires sont "modérés" en espérant ne plus avoir droit à compter les escaliers et les feux rouges (Blogspot enquiquine le monde). Si le compte Google ne marche pas, vous pouvez juste indiquer votre prénom (et croisez les doigts). Merci !