La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



samedi 6 mars 2021

Rouen, l’Aître Saint-Maclou

 Un monument célèbre et néanmoins un peu caché de Rouen, ce matin. À coup sûr un endroit très original : l’Aître Saint-Maclou.

Juste à côté de l’église du même nom, ce quadrilatère est le lieu d’un ancien cimetière médiéval. L’édifice a été construit à partir de 1526, suite à une épidémie de peste. 

Il y a d’abord eu trois galeries sans étage, mais avec un comble qui servait d’ossuaire. La fosse commune se trouvait dans la cour pour accueillir les cadavres et au fur et à mesure, pour libérer de la place, les os les plus anciens étaient déplacés dans ces ossuaires.

La quatrième aile qui ferme le quadrilatère a été construite plus tardivement, en 1652. Elle comprenait des logements pour les prêtres.

Au XVIIe siècle, l’endroit est devenu une école de charité, d’abord pour garçons, puis également pour filles. C’est à cette époque qu’un étage supplémentaire est ajoutée à certaines galeries.

Donc l’activité funéraire a cohabité avec l’enseignement jusqu’en 1782. Fin XVIIIe siècle, comme partout en France, le cimetière est transféré en dehors de la ville pour des régions d’hygiène.

1862, l’aître est classé au titre des monuments historiques.


Piliers avec des danses macabres (ou ce qu'il en reste) mettant en scène des hommes, des femmes, des rois, des abbés et beaucoup d'autres.

Déco thématique.


Les écoles religieuses sont parties vers 1900, remplacées par un pensionnat de jeunes filles, puis par l’École régionale des Beaux-arts qui a longtemps occupé les lieux (jusqu’en 2014), ce qui donnait une petite ambiance particulière, ne nous le cachons pas.


Les galeries à colombages portent un décor évoquant la mort et c'est très pittoresque.

Crânes, tibias entrecroisés, sabliers, outils pour creuser les tombes, faux, memento mori.





Il reste très peu d'aîtres en France (apparemment à Montivilliers, Blois, Montfort-l’Amaury d'après Wikipedia). C'est donc un lieu indispensable à visiter quand vous êtes touriste à Rouen. En plus c'est très tranquille. Et puis l'ambiance est... particulière.


Visite de Rouen : un billet introductif ; la cathédrale Notre-Dame ; église Saint-Maclou. Je dois encore vous parler d'un musée et d'une église.

ADDENDUM FRONT : Vous vous rappelez peut-être qu'une impressionnante cicatrice orne mon front. Après un rendez-vous à l'hôpital, je peux vous annoncer que le processus de reconstruction débutera fin avril et devrait se poursuivre jusqu'au début du mois de juillet. À terme, l'espoir d'avoir une mince ligne verticale à la place du grand trou.
ADDENDUM MAISON : Croisage de doigts au maximum, j'ai peut-être trouvé la maison avec jardin de mes rêves ! J'espère bien déplacer mes cartons de livres dans les semaines/mois à venir.
(en août je dors)

11 commentaires:

  1. Je ne connaissais même pas le nom "aitre"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah c'est un blog culturel !
      Tu connais certainement le mot atrium qui est de la même famille. L'aître, c'est le terrain situé à côté d'une église servant de cimetière. Mais comme il en reste très peu, le mot n'est pas connu.

      Supprimer
  2. Rouen, l’Aître Saint-Maclou: j'ai dû passer à côté sans le savoir car cela ne me dit rien, malheureusement. Comme quoi ce n'est pas suffisant que "tout soit sur Wikipedia"!
    Addendum front: deux mois! mince alors. mais je croise les doigts pour que tout se passe bien et que le résultat soit là.
    Addendum maison: donc front + déménagement en même temps? Je croise encore plus les doigts pour que ce rêve se réalise et te permette de dormir tout ton saoul dans ton nouveau chez toi en août. Tu n'as pas mentionné s'il y avait suffisamment de place pour les livres?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un lieu à la fois connu et discret, puisqu'il est intégré aux autres bâtiments. On peut passer devant l'entrée sans le voir.
      Front : deux ou trois mois. Oui c'est excessivement long, mais le principe de la chirurgie réparatrice est de refaire de la peau, millimètre par millimètre, donc c'est toujours long.
      Maison : J'ai failli mourir d'ennui à cause du confinement, couvre-feu, absence de vie, mais gros rattrapage dans les semaines à venir ! Évidemment je ne m'installe pas quelque part si je ne suis pas sûre de pouvoir installer mon millier de livres !

      Supprimer
  3. Oups je connais aitre puisque habitant pas loin de blois , avec l'aitre saint saturnin, visitable plutôt lors des journées du patrimoine et située à Blois vienne plus exactement, au sud de la Loire
    Tes addenda : bon courage! Gare au dos avec les cartons de livres. Et un jardin, c'est le top!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, ça va être mouvementé mais j'y crois !

      Supprimer
  4. comme Myriam je ne connaissais même pas le nom !! waouh c'est énervant mais c'est aussi jouissif de découvrir le lieu, tes photos et tes mots
    Question reconstruction je te souhaite le meilleur, c'est un parcours du combattant que j'ai bien souvent accompagné du temps de ma vie de travail alors je croise les doigts pour toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est incroyablement long, mais si je ne le fais pas cette année, je ne le ferai jamais.
      Maintenant tu pourras caser "aître" au Scrabble pour frimer.

      Supprimer
  5. Quel lieu extraordinaire ! Drôle d'endroit pourtant pour un pensionnat de jeune fille.
    Bon courage pour la reconstruction. Tu dois être soulagée que ce moment arrive enfin. Je souhaite qu'il soit pour toi un nouveau et heureux départ avec une jolie maison en perspective ! Un jardin en plus ! Dans quel quartier de Marseille ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les lieux religieux ont été utilisés pour l'enseignement quand celui-ci s'est développé, j'imagine qu'ils ont fait comme ils ont pu !
      Normalement je quitte Vauban pour les Chartreux. Hâte.

      Supprimer

Les commentaires sont "modérés" en espérant ne plus avoir droit à compter les escaliers et les feux rouges (Blogspot enquiquine le monde). Si le compte Google ne marche pas, vous pouvez juste indiquer votre prénom (et croisez les doigts). Merci !