La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature.



samedi 26 novembre 2022

Séjour au Québec, balade en forêt

 

Qui dit Canada, dit forêt. Immenses forêts, avec de grands arbres. Et aussi des rivières et des lacs. Le Canada, c’est un cinquième des ressources en eau potable de la planète, autant vous dire que j’ai vu plus d’eau en une journée là-bas qu’en un an à Marseille.

Balade en forêt sans voiture individuelle, est-ce possible ? Les possibilités sont très limitées et certains splendides paysages me restent éloignés à jamais (puisque la majorité des parcs m’est donc inaccessible), mais elles existent !

D’abord à Québec, l’association Quatre Nature organise des navettes jusqu’au parc de la Jacques Cartier. Aller et retour, il vous suffit d’emporter votre pique-nique. Sur place, il y a 2 ou 3 balades accessibles le temps de la journée. J’avais testé ce système à Vancouver, très pratique pour s’offrir une journée au vert au milieu des visites de musée, mais il existe également dans d’autres villes.

Et puis à Tadoussac, on se trouve aussi à l’extrémité du parc du fjord de Saguenay. 40 km de pistes s’offrent à vous (et donc j’en ai fait beaucoup moins).

Ce sont deux forêts très différentes. Et donc c’était vraiment bien.


Allez, chaussez-vous et n'oubliez ni le coupe-vent ni le sandwich.

Parce que vous avez tous été émerveillés devant les lumières du Saint-Laurent, n'oubliez pas que vous aurez aussi assez souvent ceci : de la pluie, de la brouillasse, un horizon bouché et pas très chaud.

Sploutch, splotch, disent mes chaussures. Heureusement à partir de 11-12h, la pluie devient brouillard, puis se lève progressivement. Le terrain a un petit dénivelé, mais le Canada n'est pas un pays très accidenté (quand on est habitué aux calanques, c'est vraiment pas difficile).

Je photographie les écorces des arbres. Le bouleau au tronc blanc perd de longues bandes d'écorce rouge, celles qui servaient aux autochtones pour fabriquer nombre d'objets.

De la mousse ! Hyper exotique quand on vient des régions méditerranéennes. Le sol est couvert par les aiguilles des épinettes et il est élastique sous le pas, souple et amortissant comme un revêtement sportif. C'est très confortable pour les jambes.

Les écureuils et leurs cousins, les tamias, sont très nombreux. On les entend crier sans toujours les apercevoir.

Mais quelles sont ces créatures ????

C'est la première photographie... mais quelques heures plus tard. Il est l'heure de rentrer !

Deuxième balade, dans les hauteurs du parc du fjord du Saguenay.

Il fait beaucoup plus sec et chaud ce jour-là.

Les Québécois l'appellent perdrix, mais c'est une gélinotte. 

Le lieu idéal pour manger sa barquette de fraises avant de repartir.

On chemine, on chemine...

Sitelle à poitrine blanche et mésange à tête noire

J'ai aussi aperçu un pygargue à tête blanche, mais il n'a pas attendu d'être photographié. Et plusieurs geais du Canada. Impossible de les photographier, je vous mets l'image Wikipedia parce qu'il est trop trop beau, ce serait dommage que vous loupiez ça. J'ai aussi assisté à la bataille homérique d’un mulot contre une chenille.

Si vous aimez les forêts humides, le lien vers mes balades en forêt sur la côte ouest du Canada avec de la mousse qui pend des arbres !! !
Les précédents billets. Québec 2022 : la ville de Québec ; 1701 : la Paix de Montréal ; Voyage en pays Huron-Wendat ; Trois-Rivières et le chemin du Roy ; Sainte-Anne-de-Beaupré ; À Charlevoix, le long du fleuve ; Art populaire québécois ; les incroyables baleines.
Il reste un seul billet ! Il est temps que je prépare la série suivante.

9 commentaires:

  1. Belle balade, ça s'est levé en cours de journée... Un balade quasi zéro carbone, une fois atterri à l'aéroport, bravo!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon je ne prétends pas être exemplaire ou parfaite, ce n'est pas le genre de la maison. Les randos, c'est partout pareil : en général la balade commence par un trajet en voiture. Au Canada on peut louer des bungalows en forêt pour un week-end, ça me plairait beaucoup aussi, mais bon, pas possible.

      Supprimer
  2. comme je t'envie les photos sont très belles et ce banc devant ce lac c'est pour moi l'image du bonheur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut un peu marcher pour l'atteindre mais oui les fraises sont particulièrement bonnes, assise à cet endroit.

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Et non. À trois semaines près, des ours étaient en vacances au même endroit que moi (là où habitent mes amis) mais pas de grosses bêtes terrestres.

      Supprimer
  4. cela fait des ambiances très variées entre le brume et le ciel bleu! je n'aurais pas imaginé autant d'humidité l'été! Et les moustiques, pas trop méchants?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est très très humide, toute l'année. Bien prévoir les vêtements et de quoi se changer. Je n'ai pas été trop embêtée par les moustiques en forêt (mais je suis en pantalon), même si un m'a piquée à la tête. Dans les logements ça va, il y a des moustiquaires partout.

      Supprimer
    2. je note dans un coin prévoir des vêtements couvrants ( j'espère concrétiser ça en 2023 ou24!)

      Supprimer

Les commentaires sont "modérés" en espérant ne plus avoir droit à compter les escaliers et les feux rouges (Blogspot enquiquine le monde). Si le compte Google ne marche pas, vous pouvez juste indiquer votre prénom (et croisez les doigts). Merci !